Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

KSAR EL-KÉBIR


KSAR EL-KÉBIR (en espagnol Alcazarquivir, en arabe al-Qasr al-Kabïr, « grand palais »). Ville du Maroc septentrional (province de Tétouan) située dans l’est de la plaine du Gharb, en contact avec le Rif. Le 4 août 1578 s’y déroula la bataille dite des “Trois Rois” qui vit la victoire de l’armée marocaine, dirigée par le sultan saadien(*) Abd el-Malik, sur le roi Sébastien de Portugal et un ancien sultan du Maroc rallié aux Portugais, Mohammed el-Mouttawakkil. Abd el-Malik et Sébastien périrent dans la bataille. Le peuple portugais ne voulut pas croire à la mort de son roi et entretint longtemps la “légende du roi Sébastien” (plusieurs faux Sébastien firent leur apparition au Portugal sous Philippe II et Philippe III). Le frère d’Abd el-Malik, Ahmed IV el Mansour (le Victorieux), lui succéda sur le champ de bataille. Le poète Diego Bernardès, qui avait suivi le roi Sébastien en Afrique, fut fait prisonnier, ainsi qu’Antoine, futur prétendant au trône du Portugal, qui parvint à s’échapper après quarante jours de captivité.

(*) Saadiens : dynastie de chérifs hassanides originaires du Sous, fondée par Muhammad al-Chaykh, qui régna au Maroc de 1554 à 1659.

Bibliographie :

  • Pierre Berthier, La bataille de l'oued el-Makhazen, dite bataille des Trois Rois : 4 août 1578, Paris, Éd. du C.N.R.S., 1985 ;
  • Younès Nekrouf, La Bataille des trois rois, Paris, A. Michel, 1984 ;
  • Lucette Valensi, Fables de la mémoire : la glorieuse bataille des trois rois, Paris, Éd. du Seuil, 1992.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site