Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

HASTINGS


HASTINGS (anciennement Hastingas). Ville d’Angleterre (East Sussex), sur le pas de Calais. Éclatante victoire du duc de Normandie Guillaume Ier le Bâtard, dit Guillaume le Conquérant, sur le comte Harold de Wessex, prétendant au trône d’Angleterre (Harold II), le 14 octobre 1066, sur la colline de Senlac, près d’Hastings. Harold fut tué dans la bataille, ainsi que ses frères Gurth et Leofwin. Par cette victoire, Guillaume s’assura le trône d’Angleterre. L’évêque de Bayeux, Odon de Bayeux, futur comte de Kent, frère utérin de Guillaume, participa à la bataille, ainsi que le comte d’Anjou Geoffroi Martel et Roger de Montgomery. Dans les chroniques anglo-normandes, la maîtresse du roi anglo-saxon Harold, “la belle Édith au cou de cygne”, est représentée retrouvant sur le champ de bataille d’Hastings le cadavre du malheureux prince. La tapisserie (ou broderie) de Bayeux, grande broderie conservée au musée de la Reine-Mathilde, à Bayeux, représente, en une série de soixante-douze scènes, toute l’histoire de la conquête de l’Angleterre par les Normands jusqu’à la bataille d’Hastings.

Bibliographie :

  • Jim Bradbury, The battle of Hastings, Stroud, Sutton publ., 1998 ;
  • Marc Rolland, Hastings, Paris, Socomer, 1992 ;
  • Peter Poyntz Wright, Hastings, Moreton-in-Marsh, the Windrush Press, 1996 ;
  • "Bataille d'Hastings", poème de Thomas Chatterton (1777) qu'il donna comme l'œuvre d'un moine du XVe siècle du nom de Thomas Bowley.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site