Version mobile

 

logo-histoire-de-guerre

LA HOUGUE


LA HOUGUE. Fort à l’entrée de la rade du même nom, sur la côte est du Cotentin, dans la commune de Saint-Vaast-la-Hougue. Victoire navale du stathouder de Hollande et roi d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande Guillaume III d’Orange-Nassau, durant la guerre de la Ligue d’Augsbourg(*), le 29 mai 1692, sur les Français. Une partie de l’escadre française (trente-sept vaisseaux sur soixante-dix-huit) commandée par Anne Hilarion de Cotentin, comte de Tourville, futur maréchal de France, fut surprise et détruite par une flotte anglo-hollandaise bien supérieure en nombre (quatre-vingt-dix-neuf vaisseaux portant 6 614 canons et 40 000 hommes), dirigée par l’amiral Edward Russell, futur comte d’Orford. Les Français s’étaient réfugiés dans la rade de La Hougue après une lutte acharnée au large de Barfleur. Loin d’être un désastre, cette perte provoqua cependant le désintérêt de la France pour la marine. L’amiral anglais Ashby participa à cette bataille.

(*) Coalition formée contre Louis XIV et comprenant l’Angleterre, l’Espagne, certaines principautés allemandes, la Hollande et la Suède.

IconographieBataille navale de La Hougue. 29 mai 1692, gravure de Romeyn De Hooch.

Bibliographie :

  • Georges Toudouze, La bataille de la Hougue, Isoète, 2003 ;
  • Eugène Sue, Histoire de la marine française, Paris, 1845, tome IV.
Partager sur :

Réagissez

Rechercher un document sur le site